Le blog des Harpes Camac

Blog > Non classifié(e) > Une journée avec Tara Minton…

Une journée avec Tara Minton…

Telynau Vining logoTout comme le Princeton Harp Festival, le Cambridge Jazz Festival est organisé en collaboration avec l’un de nos partenaires internationaux. Nous travaillons avec un large réseau de distributeurs à travers le monde et avec eux, nous soutenons de nombreux projets. J’ai été ravie de pouvoir me rendre à Cambridge où j’ai retrouvé nos collègues de Telynau Vining Harps ! Telynau Vining est une entreprise basée à Cardiff, mais, tout comme nous, ils sont souvent sur la route afin de participer à des salons, à divers événements ou pour proposer des révisions de nos harpes.

Cela demande beaucoup de courage pour être distributeur de harpes en Grande-Bretagne, parce que chaque fois que nous ouvrons l’arrière du fourgon, Dieu se rend alors compte que nous nous apprêtons à décharger une trentaine de harpes et décide de nous accueillir par de grandes rafales de vent et une pluie torrentielle. Loin de nous décourager, nous nous sommes installés dans la très belle Garden Room du Clare College pour accueillir les nombreux harpistes de tous âges et de tous niveaux venus assister à l’atelier de Tara Minton. Que ce soit sur harpe à pédales ou harpe à leviers, Tara a débuté par du jazz modal, avant d’en arriver au jazz harmonique dans la deuxième partie du stage. En fait, les participants n’ont même pas touché à leur harpe pour commencer. Ils ont plutôt respiré, chanté des mélodies improvisées pour exprimer les émotions proposées par Tara, par exemple la joie ou l’appréhension. Tous les stagiaires, quel que soit leur âge, ont pu faire un solo accompagné par le big band de harpes, et tous sont repartis avec une bonne idée du large champ de possibilités qui s’offre à nous pour peu que nous osons sortir de notre zone de confort, du cadre classique.

Le temps d’attente entre l’atelier et le concert du Tara Minton Quintet était suffisamment important pour que nous proposions une exposition spéciale accompagnée d’un buffet « vin et fromage » très convivial. Les harpistes ont pu découvrir certains de nos instruments récemment sortis de nos ateliers, comme la harpe celtique très légère Ulysse, dont on parle beaucoup, mais que vous n’avez pas toujours la possibilité d’essayer, et c’est pour cela que nous venons à vous ! Nous mettons en place nos expositions itinérantes : vous n’avez pas besoin de faire beaucoup de route, les harpes sont toujours spécialement sélectionnées pour l’occasion, vous pouvez discuter avec nous et obtenir les réponses à toutes vos questions, et il y a souvent de petits bijoux à découvrir. Par exemple, nous avions une DHC Blue Light disponible à Cambridge : en temps normal, il y a un délai de six mois pour obtenir une telle harpe, mais Telynau Vining avait anticipé et en avait commandé une il y a six mois pour qu’elle soit disponible spécialement pour le Cambridge Jazz Festival.

Tara Minton quartet

Tara Minton quartet : Tara Minton (harpe bleue), Duncan Menzies (violon et flûte irlandaise), Ed Babar (contrebasse), Tom Early (batterie). Pour la formation en quintet, ils sont rejoints par Tim Boniface, qui joue de tous les instruments possibles et imaginables… à part la harpe !

A 21h30,  nous nous sommes précipités dans le bar du Clare College et, confortablement installés dans notre fauteuil, nous avons profité de cette merveilleuse soirée avec le Tara Minton Quintet. Cela fait déjà longtemps que nous apprécions le travail de Tara, que ce soit en solo, en duo avec un guitariste, en trio, en quartet ou en quintet. Nous aimons ce mélange éloquent de reprises et de chansons originales absolument fantastiques, qui nous raconte des histoires et qui nous font tour à tour monter les larmes aux yeux et danser. C’était une magnifique soirée, qui nous a rendus très fiers de Tara et de toute la richesse de son expressivité sur notre harpe bleue.

La cave, où se situe le bar, était pleine à craquer, et cela a été le cas de tous les concerts du festival. Le Cambridge Jazz Festival, premier de la sorte, est construit autour d’objectifs bien précis, comme de faire se rencontrer les amateurs de jazz qu’ils soient étudiants dans la célèbre université ou habitants de Cambridge. Ils ont invité des artistes internationaux, mais aussi des artistes locaux. Et parfois, il s’agissait même d’artistes internationaux originaires de Cambridge. Ainsi, Tim Boniface, qui joue de nombreux instruments (saxophone, clavier, bugle, guitare, chant) jouait à domicile. Suite à cette journée autour de la harpe, je n’ai pas pu résister à la tentation de prolonger mon séjour à Cambridge et d’assister au concert de Tim. Tara était présente, sans sa harpe, mais avec sa voix. Tout comme l’organisateur du festival Roslin Russell. Le concert avait lieu au Hot Numbers Café et là encore, la salle était bondée, les étudiants et autres amateurs de jazz de la ville étant venus nombreux participer à ce bel après-midi de communion musicale autour du jazz.

Tara Minton Quintet Cambridge 2015Gardez un œil sur le site Internet de Tara, elle devrait nous annoncer de belles nouvelles dans les mois qui viennent. Vous pouvez également aller écouter des extraits et regarder quelques vidéos, ou encore lire son très amusant blog sur les tribulations d’une musicienne à Londres.  Que les rues de Londres soient pavées d’or ou non, la ville n’en reste pas moins une mine intarissable d’anecdotes quand on évolue dans le milieu musical. Toute la vie humaine est là, et c’est aussi ça le jazz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.