Le blog des Harpes Camac

Blog > Non classifié(e) > Troisième Festival de Harpe de Zagreb, du 26 au 30 avril 2015

Troisième Festival de Harpe de Zagreb, du 26 au 30 avril 2015

Le Festival de Harpe de Zagreb est toujours pour nous un excellent moment. Le programme présenté est à la fois très qualitatif et extrêmement intéressant, et l’accueil de Tajana Vukelić Peić et ses collègues est toujours si chaleureux. Sur le plan de la musique classique, l’édition 2015 du festival nous a offert des concertos interprétés par Isabelle Moretti et les Solistes de Zagreb ; de la musique de chambre avec un répertoire pour alto et harpe par Florence Sitruk et Guy Ben Ziony ; et un récital partagé par les solistes Croates Ana Brateljivić et Diana Grubišić Ćiković.

Sur un autre plan, beaucoup moins conventionnel, Claire Le Fur a interprété des musiques traditionnelles des Antilles et du Venezuela accompagnée par Guy Louiset au steel pan, et Raoul Moretti a présenté un fascinant spectacle pour électroharpe et instruments multimédias, « Harpscapes ». Le programme était aussi riche en masterclasses et conférences comme par exemple, celle d’Irina Pshinkaya au sujet de l’Ecole Russe de Harpe. Les enfants n’étaient pas en reste : Vlasta Hribar et Leonora Surian ont présenté « Nanita », leur CD de berceuses Croates et autres chansons enfantines ; sans oublier le concours de harpe pour les jeunes espoirs.

 

Le jury de ce concours était composé d’Isabelle Moretti (Présidente), Florence Sitruk et Irina Pashinskaya. Les récompenses suivantes ont été attribuées :

Harpe celtique

Premier Prix : Josipa Krajina (Croatie)

Deuxième Prix : Gabriela Hodžić (Croatie)

Troisième Prix : Mo Rain (Croatie)

Harpe à pédales

Premier Prix : Anna Makarova (Russie)

Deuxième Prix : Bianka Szauer (Hongrie)

Troisième Prix : Katarina Polšak (Slovénie)

Félicitations à toutes !

En tant que facteur d’instrument, nous adorons les festivals. Chaque festival nous en donne une nouvelle raison : l’un sera particulièrement convivial, un autre sera une fête incroyable, un autre encore sera tourné au maximum vers le grand public afin de toucher le plus de monde possible, allant ainsi à la rencontre de nouveaux publics pour la harpe. Nous revenons toujours de ces journées chargés d’énergie, enrichis d’un nouvel élan grâce à la diversité qu’offre la programmation de ces festivals.

Moretti / ZagrebAutre chose : chaque musicien a, au cours de sa carrière, un ou plusieurs moments-clés qu’il n’oubliera jamais. Cela peut arriver au cours de leçons, de cours, de master-classes : soudain un professeur, parfois rien qu’en quelques minutes, va totalement changer votre regard sur la harpe et ce que vous allez en faire. De la même façon, ces moments d’illuminations peuvent survenir au cours de concerts, où le fait d’écouter d’autres jouer nous donne une nouvelle inspiration.

A Zagreb, Isabelle Moretti a donné une interprétation inoubliable du Concertino op. 34 de Parish Alvars et des Danses de Debussy, merveilleusement accompagnée des Solistes de Zagreb.  En fait, c’est la deuxième fois qu’Isabelle jouait ce Concertino de Parish-Alvars à Zagreb, et un extrait de sa prestation de 2008 est disponible sur YouTube. Cet extrait donne une image partielle du bonheur que nous avons partagé, mais vraiment, il fallait être là.  La sonorité, la passion et la complète maîtrise d’une oeuvre de ce niveau… il faut le voir pour le croire. Une interprétation de ce niveau, de cette intensité, rappelle à chacun de nous pourquoi nous faisons tout ça : pourquoi nous poursuivons la musique dans nos vies, quelque soit la direction – et elles sont nombreuses – où elle nous emmène, et malgré toutes les remises en questions que cela entraîne.  Comme l’a dit Raoul Moretti (oui, c’était un « jour Moretti », Raoul avait joué  Harpscapes dans l’après-midi),  nous étions tous tellement privilégiés d’avoir pu assister à un moment pareil, un instant suspendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.