Le blog des Harpes Camac

Blog > Non classifié(e) > (Ré)interpréter les chants du Barzaz Breiz : concert le 13 novembre 2015

(Ré)interpréter les chants du Barzaz Breiz : concert le 13 novembre 2015

L’année 2015 marquait le bicentenaire de la naissance à Quimperlé (le 6 juillet 1815) de Théodore Hersart de la Villemarqué, auteur du fameux Barzaz-Breiz (édité pour la première fois en 1839). Ce recueil de chants populaires bretons est une référence pour quiconque s’intéresse à la culture bretonne. Les airs collectés par La Villemarqué ont fait l’objet de nombreux arrangements pour harpe (celtique notamment) et ont été repris par plusieurs générations de harpistes : Denise Mégevand (qui a notamment écrit des arrangements pour la Telenn Bleimor et édité « La Musique du Barzaz Breiz » en 2 volumes), Alan Stivell, Jakez François, Dominig Bouchaud, Myrdhin, Kristen Noguès, Mariannig Larc’hantec (qui a d’ailleurs publié un recueil intitulé « Le Barzaz Breiz raconté aux harpistes »), Tristan Le Govic, et bien d’autres…

La Peste D'Elliant concertA l’occasion de ce bicentenaire (reconnu au titre des commémorations nationales par le Ministère de la Culture), le Centre de Recherche Bretonne et Celtique de l’Université de Bretagne Occidentale à Brest ont organisé, en partenariat avec le Manoir de Kernault à Mellac (EPCC Chemins du Patrimoine en Finistère), un colloque qui s’est tenu au manoir les 12 et 13 novembre 2015. Outre les communications scientifiques consacrées à la vie et à l’œuvre de La Villemarqué, les responsables du projet ont souhaité y joindre un volet musical sous la forme d’un concert qui s’est déroulé le vendredi 13 novembre à 18h30 à l’église de Mellac.

Ce concert, intitulé « (ré)interpréter les chants du Barzaz-Breiz », comportait trois parties : d’abord des exemples de la manière dont les chants furent interprétés à l’époque de leur publication à la fois dans les milieux cultivés et dans la tradition orale populaire ; puis un choix d’extraits de chants du Barzaz-Breiz tels qu’ils ont été repris de 1930 à nos jours par nombre de musiciens et de chanteurs ; enfin une composition pour le quatuor et voix commandée à Patrick Choquet et interprétée pour l’occasion par l’ensemble Sillages, œuvre qui s’appuie sur un choix de chants du Barzaz-Breiz.

Peste d'Elliant Echo de la Jeune FranceLa première partie était notamment l’occasion d’entendre une interprétation de « Bosen Elliant – La peste d’Elliant », le tout premier chant publié en 1836 par La Villemarqué dans la revue L’Echo de la Jeune France. En supplément à la revue était en effet joints une traduction française et un arrangement musical pour piano ou harpe. Cet arrangement était l’œuvre de Julie Feuillet-Dumus, l’une des grandes harpistes de l’époque : née à Bruxelles en 1809, elle appartenait à une grande famille d’imprimeurs belges, les de Weissenbruch qui furent des éditeurs de musique. Julie Feuillet-Dumus fera une belle carrière de concertiste, se produisant à plusieurs reprises, au milieu des années 1830, à travers l’Europe. Elle donna également des concerts à Londres, à Paris et dans la plupart des grandes villes françaises. « Première harpiste de la reine des Belges », elle est décédée prématurément à Paris en mars 1839.

Pour le concert, cette adaptation de « La Peste d’Elliant » a été reprise par la chanteuse Marthe Vassalo, accompagnée à la harpe à pédales par Anne Le Signor.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.