Le blog des Harpes Camac

Blog > Non classifié(e) > En attendant le Festival Camac : J-10 !

En attendant le Festival Camac : J-10 !

Grand Countdown - 10!

Plus que 10 jours avant notre dixième Festival Camac à Nancy, et ça y est, nous lançons notre grand décompte tant attendu ! Chaque jour, nous offrons un cadeau à tous ceux qui se sont inscrits sur notre liste de diffusion spécialement créée pour l’occasion. Vous n’êtes pas encore inscrit(e) ? Ce n’est pas trop tard ! Remplissez le formulaire à la fin de cet article et recevez au moins neuf cadeaux fantastiques.

As I AmLe samedi soir au Festival Camac se déroule la soirée « Harpélidoskope » : un concert où l’on peut entendre de la musique traditionnelle, classique et pop/jazz. Pour la partie jazz, nous sommes enchantés d’accueillir cette année le Milevska Trio à Nancy. Notre premier cadeau est un extrait de As I Am, le premier disque de Rossitza. Il s’agit de leur interprétation Latin Jazz (avec également Peggy Polito au piano) du célèbre « Libertango » de Piazzolla.

Né en Argentine, Astor Piazzolla a grandi à New York, avant de retourner à Buenos Aires à l’âge de seize ans pour y commencer sa vie de musicien professionnel. En 1946, il crée l’Orquesta Típica, qui lui a donné l’opportunité d’expérimenter sa propre approche de l’orchestration et de la teneur musicale du tango. Ayant pour souhait de se concentrer sur la composition, il reçoit en 1954 une bourse du gouvernement français pour étudier à Paris auprès de Nadia Boulanger. Au début, Piazzolla a préféré cacher ses compositions de tango à Boulanger, et il rapporte que « lorsque Nadia Boulanger a analysé ma musique, elle m’a dit qu’elle ne retrouvait nulle part du Piazzolla. Elle retrouvait du Ravel, du Stravinsky, du Béla Bartók également et du Hindemith, mais nulle part du Piazzolla… Nadia m’a fait jouer un tango et elle m’a ensuite dit « Astor, cela est beau, j’aime beaucoup, voilà le vrai Piazzolla, ne l’abandonnez jamais. » Alors, j’ai jeté toutes les autres partitions, et j’ai commencé à travailler sur mon Tango Nuevo. »

« Libertango », un nom hybride composé de « Libertad » (« liberté » en espagnol) et « tango », marque un tournant dans l’oeuvre de Piazzolla. Il symbolise ce passage du tango traditionnel vers le Tango Nuevo, en y associant des éléments issus du jazz et de la musique classique et attisant un large intérêt pour cette forme.

Rossitza Milevska et ses collègues, Cédric Le Donne et Fred Lacroix, ont aussi attiré une large attention et ont remporté plusieurs prix très importants, comme le Tremplin Jazz Contest (2013), l’Auvernier Jazz Contest (2012), le Prix Spécial du Jury au Tremplin Jazz en Baie (2012), le Prix du Public au Tremplin Jazz de Porquerolles (2012). Rossitza a également remporté le Prix du Soliste du Tremplin Jazz de Porquerolles en 2012. Evasion Mag a écrit concernant sa prestation ce soir-là que « Rossitza Milevska (…) causa le grand choc de ce tremplin : jamais nous n’avions entendu jouer de la harpe jazz de cette façon ; elle la crée avec un phrasé de pianiste (elle est aussi pianiste) ou de guitariste, tout en gardant le spécificité de la Harpe. Un punch incroyable, des idées, et soutenue merveilleusement par sa rythmique contrebasse et batterie. Mise en place, swing, chauffe, tout y est… »

TriVous pouvez bien entendu vous procurer le CD As I Am dans votre boutique préférée : la boutique en ligne Camac, ainsi que le premier album du Milevska Trio, Tri. Tri est à lui seul un « harpélidoskope », puisqu’il contient des compositions originales, avec des références classiques, de la samba et du Latin Jazz, et même de la musique traditionnelle de Bulgarie, pays natal de Rossitza. Ce CD est une association fort réussie entre une belle harpe bien présente, des chants originaux et une section rythmique tout en finesse, apparaissant en filigrane pour mieux compléter le son de la harpe.

Vous souhaitez recevoir nos cadeaux surprises en attendant le Festival Camac ? Remplissez ce formulaire :

[mc4wp_form id= »2117″]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.