Le blog des Harpes Camac

Blog > Non classifié(e) > Ben Creighton-Griffiths présente son nouvel album de jazz

Ben Creighton-Griffiths présente son nouvel album de jazz

Je souhaite activer le contenu vidéo et j’accepte que des données soient chargées à partir de Google (voir les règles de confidentialité).

Ben Creighton-Griffiths a sorti un nouvel album de jazz entièrement enregistré sur notre Big Blue électroacoustique. Y figurent nombre de standards, une suite jazz composée par Ben ainsi que trois pistes bonus avec Mathew Williams aux percussions. Cet album s’éloigne de l’utilisation d’effets et du traitement du son auxquels Ben nous avait habitués et marque un retour à des sons plus acoustiques. « On y trouve de l’électronique, mais pour la plupart des morceaux, je n’utilise pas mes pédales d’effets. », raconte Ben. « C’était important pour moi et pour mon sonorisateur Kristian Evans de pouvoir capter le son acoustique de la harpe. Les harpes sont toujours incroyablement difficiles à enregistrer de par la nature de l’instrument. La longue résonance des cordes peut s’avérer être un véritable casse-tête car nous voulions atteindre le son le plus pur possible. Cependant, la Big Blue possède un superbe son acoustique, très propre et clair, ce qui était exactement ce que nous recherchions. »

Ben a raison : tout ingénieur du son vous dira, des larmes dans les yeux, que capter le son acoustique d’une harpe est plus facile à dire qu’à faire. Les résonances incontrôlées de l’instrument sur une vaste étendue de fréquences n’en finissent pas d’apporter de nouveaux problèmes. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter notre guide de l’amplification ou l’e-dictionnaire de Jakez. Tout comme un maquillage réussi accentue la beauté naturelle d’un visage, l’enregistrement du son d’une belle harpe acoustique peut être mis en valeur par les atouts non-acoustiques de la Harpe Bleue.

Je souhaite activer le contenu vidéo et j’accepte que des données soient chargées à partir de Google (voir les règles de confidentialité).

« La Harpe Bleue a été très utile pour tout mon travail sur le jazz, que ce soit en concert ou en enregistrement » continue Ben. « Le fait qu’il y ait un capteur sur chaque corde me permet d’utiliser l’instrument comme un guitariste ou un bassiste. Cela ne serait pas possible uniquement en plaçant un micro près de la table ou en mettant un ou deux capteurs dans la caisse. En dehors de tous les effets possibles, l’homogénéité du son des capteurs facilite aussi l’amplification toute simple de la harpe en concert ou l’enregistrement en direct via une DI. Quand j’ai enregistré les morceaux en duo avec Matthew Williams pour cet album (lors d’un enregistrement marathon qui a duré toute une nuit dans le Cathays Community Centre de Cardiff), nous étions dans une pièce plus petite et avec moins de matériel que lorsque j’ai enregistré les pistes solos. Le fait de pouvoir passer par une DI a été grandement appréciable, remplaçant les micros que nous n’avions pas. En plus, les timbres des percussions et de la Big Blue allaient parfaitement ensemble, et une fois encore la propreté du son et le timbre de la harpe nous ont rendu la vie bien plus facile surtout en travaillant avec si peu de matériel. La Harpe Bleue a été une ressource inestimable pour mon travail sur le jazz et m’a permis de tester des idées que je n’aurais jamais pu essayer autrement. Elle sonne merveilleusement quel que soit le contexte dans lequel j’ai pu jouer, que ce soit en orchestre ou dans des soirées jazz. »

Pedals and PawsVous pouvez vous procurer ce CD dans notre boutique en ligne, votre point de ravitaillement absolument indispensable, accessible 24h/24 et 7j/7, pour vos cordes, CDs, DVDs, livres, partitions et accessoires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.