Le blog des Harpes Camac

Blog > À la une > Le Congrès mondial de la harpe 2022 à Cardiff : 2e jour !

Le Congrès mondial de la harpe 2022 à Cardiff : 2e jour !

Elinor Bennett, tribute to Osian Ellis

Elinor Bennett pendant l’hommage à Osian Ellis

Deuxième jour du Congrès mondial, et le programme artistique bat déjà son plein. Au Congrès mondial de la harpe, on devrait avoir la faculté de se cloner pour pouvoir assister à tout, mais voici quelques impressions de ce à quoi nous avons pu assister !

Nous avons commencé la matinée par un hommage émouvant au grand harpiste gallois Osian Ellis, rendu par Elinor Bennett et Sioned Williams. Outre les solos et duos interprétés par Elinor et Sioned, nous avons eu droit à des séquences vidéo d’Osian lui-même jouant de la harpe, chantant, et se remémorant des anecdotes de sa carrière extraordinaire.

Pendant ce temps, la série de concerts dédiés aux « Focus on Youth » (jeunes talents) du Congrès mondial a également débuté ; elle durera tout au long du festival et permettra à plus de trente jeunes harpistes du monde entier de se faire entendre. Nous n’avons pas pu accéder à la salle comble du Focus on Youth d’aujourd’hui, faute d’avoir pu arriver suffisamment en avance – écouter en collant l’oreille à la porte est mieux que rien, mais nous tenterons à nouveau notre chance demain.

Parmi les autres temps forts, citons les concerts de plusieurs ensembles de harpes des conservatoires britanniques : nos hôtes, le Royal Welsh College of Music and Drama, la Guildhall School of Music and Drama, et le Trinity Laban Harp Ensemble (la Royal Academy jouera demain). Tous ces collèges ont également prêté leurs harpes pour le Congrès, ce qui n’était certainement pas simple à organiser et constitue un remarquable geste de solidarité.

Hannah Stone, Veronika Lemishenko

Veronika Lemishenko et Hannah Stone interprétant « Cambria » de John Thomas

Un autre moment de solidarité a été le récital Ukraine/Pays de Galles de Veronika Lemishenko et Hannah Stone, mis en lumière aux couleurs du drapeau ukrainien, avec des musiques de John Thomas, Vasyl Barvinsky, William Mathias, Evgen Andreev, Valeriy Antonyuk et Paul Patterson (avec Paul lui-même dans le public, toujours d’un grand soutien pour les harpistes).

Maia Darmé et Mohamed-Amine Kalai nous ont également fait découvrir leur duo harpe et kanun, ainsi que la musique du pourtour méditerranéen : turque, nord-africaine, levantine, hispano-andalouse, italienne, grecque… et française, pour finir par La Bohème d’Aznavour !

Le Congrès mondial de la harpe est l’occasion de rencontrer les meilleurs harpistes du monde et de découvrir plus de nouvelle musique pour harpe que vous ne pourriez jamais espérer trouver en un seul endroit. Le concert du soir a offert les deux en même temps, grâce à Gwyneth Wentink et Remy van Kesteren, qui jouaient tous deux au City Hall de Cardiff. Chacun d’eux avaient remporté les plus importants concours de harpe classique, avant d’explorer leur propre voie musicale originale. Gwyneth a ouvert le concert avec son Elements Trio : harpe, saxophones (George Brooks) et violon et chant nord-indien (Kala Ramnath). La fusion virtuose de musique occidentale et indienne était à la fois relaxante, stimulante et dynamique. Elle comprenait des éléments d’improvisation et nous a fait découvrir de nouvelles façons de concevoir la musique de chambre. Rémy aurait bien voulu enchaîner avec son incroyable orchestre de robots, mais le Brexit a empêché les robots de voyager. Alors qu’une frontière se referme, une autre s’ouvre : Remy a donné un concert en solo à la fois intime et d’une grande puissance, avec une profusion de nouvelles voix pour la harpe.

En parlant de voix, le concert du soir était ouvert en musique par le Cardiff Arms Park Male Choir. Ceux d’entre nous qui n’avaient pas eu l’occasion d’entendre un chœur d’hommes traditionnel gallois auparavant ont été époustouflés par la puissance et la richesse du son.

Camac team, Cardiff 2022

L’équipe Camac à Cardiff : en plus du Pays de Galles, nous sommes rejoints par nos partenaires de Singapour, d’Israël, de Croatie, de Hongrie, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique et d’Ecosse.

Chez nous, sur le stand de Camac, cette première journée bien remplie a été l’occasion de rencontrer d’anciens et de nouveaux amis. Guettez nos concerts pop-up, qui pourraient également être l’occasion de prendre un verre en notre compagnie ! Plus d’informations à ce sujet, et bien plus encore, demain : gardez un œil sur les réseaux sociaux @CamacHarps tout au long de la journée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.