Le blog des Harpes Camac

Blog > À la une > Elisabeth Valletti : The Age of Trees

Elisabeth Valletti : The Age of Trees

Les personnes qui aiment et suivent le travail d’Elisabeth Valletti peuvent désormais découvrir des documents inédits sur les médias sociaux – qui remontent aux débuts de la harpe électrique.

 

« The Age of Trees », produit en 1992 par Jean-Michel Reusser/TakticMusic, est à la fois une chanson d’amour et un hymne à la nature. Ses paroles sont un magnifique poème écrit par Jean Michel Reusser. Vous pouvez les lire sur elisabethvalletti.com, ou @ElizabethVallettiMusic.

Ce n’est pas un orgue qui joue – c’est notre prototype de Blue Harp !

Notes d’Elisabeth dans son Journal (1992) : « En nous amusant avec les différents supports de traitement du son dans le studio, nous avons obtenu ce son impressionnant, semblable à celui de l’orgue, qui sort de « The Blue » (nom que Camac a donné à leur première harpe électrique de concert). En me tendant un poème qu’il vient d’écrire, Jean-Michel m’a demandé – juste pour le plaisir – d’en faire une chanson. Il se trouve qu’ une suite harmonique que j’avais en tête a été parfaite pour le son de l’orgue. Nous l’avons alors enregistrée. Puis J’ai enregistré la voix principale en une seule prise tout en tenant le poème dans ma main. Pas de réflexion, pas d’hésitation, comme si la mélodie appelait simplement ma voix à la chanter ».

Elisabeth Valletti: The Age of Trees

Jean-Michel Reusser ajoute : « Souvent, pour une raison valable, au moment de décider quelles chansons figureront sur l’album, certaines sont laissées de côté et ne font pas partie du montage final. Elles sont condamnées à être oubliées. Des années plus tard, il arrive qu’une cassette ressorte des coffres et, à l’écoute, on ne peut s’empêcher de se demander pourquoi cette chanson particulière a été laissée de côté. Vous n’avez pas de réponses, juste un souvenir flou et une chanson qui un jour, fut entre vos mains, cette fois, prête à être diffusée ».

« The Age of Trees » est désormais disponible sur toutes les plateformes de streaming habituelles. Regardez Clip sur Youtube ou Facebook Watch.

Elisabeth Valletti est à l’avant-garde de la harpe contemporaine depuis les années 1980. Elle a collaboré à des albums tels que I’m Your Man de Leonard Cohen, Quantum Dub Force et The Miseducation of Lauryn Hill. Elle a également travaillé avec des musiciens de jazz comme Kent Carter, Jean Jacques Avenel, Daniel Cobbi et Bobby Few. Au début des années 90, elle a écrit « Credis I et II », une pièce de musique « ambient » pour l’album NUNC, qui a reçu des critiques élogieuses. Elle a également attiré l’attention de Chris Blackwell, le producteur de Bob Marley, qui l’a signée pour la sortie de l’Album « Innocenti » (Universal / 1998). « C’est l’une des choses les mieux produites que j’ai entendues depuis des années », a déclaré Brian Eno. « Je suis très impressionné par E. Valletti, sa voix, son jeu harpistique, ainsi que par la musicalité de l’ensemble ».

Par la suite, Elisabeth a publié A Harper: Rap-Oper-Harp, sur le roi David, et The Orfeo Project, une collection de chansons et de suites classiques inspirées de la Théorie des Cordes des physiciens, du Livre Tibétain des Morts et du Concerto pour harpe de Boieldieu (un souvenir d’enfance). Son travail est un mélange unique de classique, d’ethnique, d’électronique, de jazz et de rock, utilisant la harpe acoustique et les harpes électriques et MIDI avec des équipements de traitement du son : pédales d’effets, matériel + PedalBoard, et différents logiciels musicaux ». « J’aime les machines”, dit Elisabeth, “parce qu’elles sont sans limites. On peut toujours apprendre quelque chose de nouveau ».

Dans les années 80, Après avoir rencontré Joël Garnier, qui venait de fabriquer une harpe celtique électrique pour Alan Stivell, Elisabeth a joué un rôle déterminant dans le développement des harpes à pédales amplifiées de Camac. Elle joue toujours avec une version customisée, le premier prototype de la harpe Bleue “solid-body” de 1998, avec quatre sorties et sa table incurvée caractéristique. C’est également grâce aux premiers travaux d’Elisabeth avec la Harpe MIDI « Harp Haikus » que cette nouvelle harpe Camac a reçu le prix QWARTZ / Max Matthews pour l’Innovation Technologique en 2011. Plus tard, une résidence avec la harpe MIDI à l’IRCAM et au GRM de Radio France a permis la création de son album « Sacrum’5 » / Megadisc Classics. Elle prépare actuellement la sortie de son prochain projet, A TALE.

En vérité, elle est une voix unique dans le monde de la harpe électrique, exprimant et définissant tant d’aspects fascinants de l’évolution de cet instrument.
Suivez Elisabeth sur Facebook @ElisabethVallettiMusic et – un des favoris de Camac – sur Instagram, où elle publie des images de toute sa carrière.

www.elisabethvalletti.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.