Le blog des Harpes Camac

Blog > Actualités > Hommage aux Associations Harpistiques

Hommage aux Associations Harpistiques

Le monde de la harpe est vraiment unique en son genre. L’une de ses marques distinctives est de mélanger étonnamment l’individualité et le collectif. Quand un harpiste débute, il est seul, le seul harpiste dans l’orchestre de l’école. Vingt ans plus tard, il connaît tout le monde ! Le monde de la harpe est une petite famille, si bien qu’on en arrive vite à connaître presque tout le monde, comme une récompense après des premières années de solitude lors desquelles il n’y avait personne pour nous aider à compter les mesures. Parfois on voit encore quelques collègues harpistes entrer en compétition l’un avec l’autre, mais cela ne mène jamais bien loin. Si nous nous entraidons, tout le monde y gagne, car les opportunités de travail s’enrichissent, les contraintes logistiques s’atténuent, les perspectives artistiques s’élargissent… et c’est tellement plus amusant !
 
Les meilleurs témoins de ce soutien mutuel sont les diverses associations dédiées à la harpe de par le monde. C’est en 1959, lors du premier Concours International de la Harpe en Israël, que Pierre Jamet et son ami Marcel Grandjany suggérèrent de créer une Association Internationale des Harpistes et Amis de la Harpe qui éditerait un journal. L’Association Internationale des Harpistes et des Amis de la Harpe en France est toujours considérée comme la mère de toutes les associations consacrées à la harpe. Le concours annuel que nous parrainons à Londres depuis une dizaine d’années est aussi soutenu par la United Kingdom Harp Association, qui finance le deuxième prix du concours. La American Harp Society est une structure très active qui organise différents concours, des séminaires, des rencontres un peu partout à travers les Etats-Unis, des stages d’été, la mise à disposition de ressources. Partout dans le monde, des harpistes travaillent bénévolement pour rassembler et publier des actualités, des offres d’emploi, des annonces de concours ou d’auditions, etc. afin d’en faire bénéficier leurs collègues.
 
VDH
 
Nous nous sommes récemment rendus à l’Assemblée Générale de la VDH / Verband der Harfenisten in Deutschland e.V. , l’association allemande de la harpe. Comme toutes les associations harpistiques, elle est à but non-lucratif. En plus de son journal trimestriel, elle a mis en place trois journées de concerts et de stages entièrement gratuits pour les membres de l’association. Le programme conçu par la présidente de la VDH Isabel Moreton, l’organisatrice de l’Assemblée Générale Eva Curth et leur collègues comprenait un concert des lauréats du Jugend Musiziert, des conférences sur comment répéter efficacement et comment bien gérer son stress par respectivement Silke Aichhorn et Kirsten Ecke, une présentation par Beata Führbacher et ses élèves à Ingolstadt, une exposition mettant en valeur l’entretien et la restauration des harpes, et la mise en lumière de la musique de Paul Patterson en présence du compositeur. Ce n’est pas si fréquent d’avoir l’opportunité de s’immerger pendant deux jours dans la musique d’un compositeur… en présence de ce compositeur ! Il faut organiser un événement vraiment spécifique pour cela, car en général le grand public est souvent en demande d’un répertoire plus large.
Paul Patterson

Paul Patterson lors de sa master-classe à Ingolstadt

Paul Patterson est une source d’inspiration et de soutien fantastique pour les harpistes. Non seulement il apporte une immense contribution à notre répertoire, mais il assiste aussi à de nombreux événements. Cet intérêt immuable, cette générosité et cette affection de la part d’un si grand compositeur sont d’une valeur inestimable pour un instrument finalement peu commun. Patterson en est arrivé à si bien connaître la harpe qu’il compose pour notre instrument aussi naturellement que s’il était lui-même harpiste. Cependant, il ne l’est pas et ses master-classes montrent très souvent ce que nous autres, harpistes, faisons parfois inconsciemment et que d’autres musiciens ne trouveraient pas si naturel. La résonance de la harpe et la tendance à jouer des accords peuvent mener à un jeu arythmique. Ou bien nous ne mettons pas assez en valeur les contrastes des différentes techniques, car nous sommes toujours collés à notre instrument et nous ne nous rendons pas toujours compte que tout cela est nouveau pour le public et que nous devrions en exagérer l’impact.

Finalement, cette volonté de se rassembler et de pousser notre niveau d’exigence est en réalité ce qui nous aide à sortir de notre petit monde. Si vous souhaitez en faire l’expérience,  rejoignez l’association des harpistes de votre pays ! Ces associations sont souvent pas assez connues, voire pas assez reconnues, et cependant vous y trouverez une mine de ressources utiles et passionnantes via les événements qu’elles organisent, leurs lettres d’information, leurs webzines… Vous pouvez d’ailleurs commander et télécharger les bulletins de l’Association Française de la Harpe sur leur site internet
 
Anne Ricquebourg, Marie-Claire Jamet

Anne Ricquebourg and Marie-Claire Jamet, who will perform the opening concert at the 50th Festival d’été de Gargilesse

Paul Patterson sera également le compositeur invité du Congrès Mondial de la Harpe à Hong Kong cet été. Les associations dédiées à la harpe influencent grandement les festivals et les séminaires en mettant en avant ceux qui apportent de fantastiques contributions à notre instrument.

A à peu près la même période que la naissance de l’Association des Harpistes et Amis de la Harpe en France, Pierre Jamet a aussi créé le Festival d’été de Gargilesse.  Il est maintenant organisé par Anne Ricquebourg, présidente de l’Association des Harpistes et Amis de la Harpe. Cette année, plus de soixante harpistes se joindront à elle pour célébrer le cinquantième anniversaire du festival. Du 5 au 20 août, vous aurez la chance de pouvoir écouter vingt-cinq concerts d’artistes venus du monde entier : France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Pays-Bas, Belgique, Suisse, Arménie, Corée, Japon, Mali, Venezuela… Dans ce programme apparaissent les plus grands noms du monde de la harpe, et toutes les périodes de l’histoire de notre instrument, tous les styles musicaux y sont représentés. Les férus d’histoire pourront également visiter l’exposition « Pierre Jamet, un siècle de harpe » qui présentera des photos, des affiches, des vidéos concernant le festival et l’oeuvre de Pierre Jamet. 

La billetterie est ouverte, à des prix très raisonnables (comme souvent dans les manifestations organisées par les associations harpistiques), avec une offre spéciale pour ceux qui souhaitent rejoindre l’AIH !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.