Le blog des Harpes Camac

Blog > Actualités > Les Festivals Camac 2016

Les Festivals Camac 2016

Festival Camac, Marseille 2016Chez Camac, nous aimons tout particulièrement participer à des festivals. Nous organisons ou soutenons des événements à travers le monde entier, que ce soit des festivals d’une semaine ou bien des journées de la harpe. Le Festival Camac est une date très importante dans notre calendrier. Il se déroule chaque année, et nous avons célébré son dixième anniversaire à Nancy en 2015. Habituellement, nous organisons le Festival Camac dans une région francophone afin de mettre en valeur la richesse de la vie culturelle à travers tout le pays, et pas uniquement dans la capitale. Chaque Festival Camac a également pour but de montrer la plus grande diversité musicale possible et permet de visiter notre plus grande exposition de l’année. Il est devenu un événement exceptionnel, toujours synonyme de talent artistique et de qualité de service.

Petit détail : ce serait peut-être bien de mettre la phrase "Cours public sur le répertoire de harpe classique" dans la même taille de police ? A savoir réduire celle de la masterclass de Marie-Claire Jamet pour que cela rentre sur une seule ligne et que cela soit homogène avec celle de Germaine Lorenzini ?Nous avons tellement plaisir à organiser nos Festivals Camac qu’en 2016, nous en avons fait deux éditions. Le weekend du 21 au 23 octobre, nous nous sommes rendus à Marseille, et trois semaines plus tard, nous avons inauguré le concept aux Etats-Unis lors du Festival Camac de Pasadena.

A Marseille, deuxième ville française, située sur la Côte d’Azur, nous avons été très honorés de compter parmi nos artistes invités la fine fleur de la harpe française. Marie-Claire Jamet, Chantal Mathieu et Germaine Lorenzini ont joué et ont enseigné lors de master-classes. Quant à la harpe celtique, c’est François Pernel qui était présent avec son Trio Galexya, repoussant sans cesse les limites de son instrument vers de nouvelles contrées. Nous avons aussi apprécié une belle prestation de l’un des talents prometteurs français : Elisa Jouve, lauréate de l’émission « Prodiges », accompagnée de son amie altiste Jeanne Duquesnoy. L' »Ecole française » donne souvent lieu à différents débats et sa définition reste floue. Mais quoi que cette « école » signifie ou enseigne, il est évident que la France est depuis longtemps un pays où la harpe est développée, tant au niveau de son jeu que de sa lutherie. Nous sommes fiers de cet héritage et en particulier des artistes qui placent leur confiance dans nos instruments.

Camac Festival, Marseille 2016

Hommage à Marie-Claire Jamet, Marseille 2016

L’industrie musicale est toujours en quête de la prochaine étoile montante. Nous aussi, nous sommes ravis de découvrir de nouveaux talents comme Elisa et Jeanne, ou comme Alisa Sadikova, extraordinaire jeune musicienne russe de treize ans qui est également venue jouer à Marseille. Mais ce que les relations publiques des grands groupes de l’industrie musicale oublient parfois, c’est que ces enfants prodiges sont encore plus palpitants lorsqu’ils côtoient des artistes chevronnés. Lorsque l’on écoute des artistes comme Marie-Claire Jamet, Chantal Mathieu ou Germaine Lorenzini, on commence à ressentir jusqu’où les jeunes stars peuvent aller. Lorsque l’on entend des prestations à un tel degré de maturité musicale, vous recevez, comme un cadeau, une profondeur d’expérience à couper le souffle. Tous les concerts qu’elles ont donnés ou écoutés, tous les artistes avec qui elles ont travaillé, tous les chefs d’orchestre (qui sont maintenant des légendes de la musique), tous les liens tissés avec des harpistes qui ont aussi forgé notre histoire… Toutes les personnes présentes ont été particulièrement touchées par le vibrant hommage à Marie-Claire Jamet à la fin du festival. Il est difficile de coucher tout cela par écrit : non seulement elle nous a offert un magnifique concert, mais nous avons également réalisé que nous étions en présence d’une figure emblématique qui nous emmène vers le haut. Le monde de la musique est très vaste, et il y a de la place pour toutes sortes de vies différentes. Alors que nous explorons ce monde musical à la recherche de notre propre place, cela nous aide à nous souvenir que c’est la beauté et la noblesse ultimes, le raffinement, qui font tourner ce monde de la musique et qui nous font avancer.

Festival Camac, Marseille

Quelques photos de Marseille 2016

Les festivals sont souvent l’occasion de rencontrer de nouvelles connaissances, mais aussi de revoir d’anciens amis. Nous avons invité Alfredo Rolando Ortiz, qui habite dans le sud de la Californie, à traverser la moitié de la Terre pour venir à Marseille, plutôt que de faire les quelques kilomètres en voiture qui le séparent de Pasadena (nous cherchions une bonne excuse pour le voir deux fois !). Alfredo est aussi une légende, une légende la harpe paraguayenne. Nous étions ravis qu’il se risque à jouer quelques pièces sur notre nouvelle harpe paraguayenne électrique, malgré le code-couleur différent des cordes !

La préparation de chaque Festival Camac met Enric et son équipe de techniciens sur le qui-vive. Les harpes exposées doivent être choisies, révisées et préparées. Nous sommes toujours fiers de leur travail et si vous croisez les techniciens, les yeux légèrement hagards, courant partout à travers les ateliers de Mouzeil à cette époque de l’année, n’hésitez pas à leur glisser quelques mots encourageants sur les bénéfices pour la santé d’une telle activité. Cette année, la moitié du stock a embarqué sur un bateau pour la Californie, direction le premier Festival Camac aux Etats-Unis !

Tandis que nous laissions derrière nous les brouillards glacés de l’Europe du Nord pour rejoindre Los Angeles, son grand soleil et ses trente degrés, nous étions impatients de savoir comment la Californie accueillerait notre festival. En collaboration avec Carolyn Sykes, notre partenaire sur la Côte Ouest, nous avions invité bon nombre d’artistes locaux. Kate Loughrey, originaire de Pasadena même, a ouvert notre concert classique du vendredi soir. Laura Porter et Nancy Wallace du Philharmonique de Fresno nous ont ensuite offert une fascinante prestation du musique pour flûte et harpe qu’aucun d’entre nous n’avait entendu auparavant ! Et oui, c’est possible ! Elles avaient choisi des pièces de Hendrik Andriessen, Clémence de Grandval et Darrell Handel, toutes mettant en avant la harpe (« c’est un festival de harpe après tout », a dit Laura).

limo Pasadena

Cette voiture n’est pas à nous, mais nous nous sommes tous précipités hors de l’exposition de Pasadena pour imaginer, ne serait-ce que quelques instants, que c’était la nôtre !

Enfin, Chantal Mathieu est revenue pour une nouvelle prestation époustouflante, suivie d’applaudissements nourris et de dédicaces de CD partout où elle allait, jusqu’à ce que l’on observe l’équipe Camac lui courir après lui parlant d’avions, des embouteillages de Los Angeles et de la nécessité de monter dans la voiture TOUT DE SUITE.

Cette soirée classique du vendredi a été suivie par deux concerts tout sauf classique le samedi. Lors du premier concert, nous avons pu entendre le Latin Ensemble de Jessica Brizuela, puis Lara Somogyi sur harpe bleue. Lara est une habituée de notre blog et nous parlons régulièrement de son projet de musique pop sur harpe bleue. Grâce à un nombre impressionnant de pédales et de loopers, Lara transforme la harpe bleue en un groupe à elle toute seule, et elle est tout aussi impressionnante sur scène qu’en vidéo.

Lara Somogyi Pasadena 2016

Lara Somogyi

Jessica et Lara ont ensuite laissé place à Addi and Jacq, le duo new-yorkais de compositrices-interprètes que nous avions eu la joie de découvrir à Princeton en 2015, et que nous étions tout aussi heureux d’écouter à Pasadena en 2016 ! Nous avons aussi eu l’occasion de découvrir un nouveau talent américain, Charles Overton, qui a interprété du jazz avec le contrebassiste Will Lyle et qui nous a impressionnés. Le concert s’est terminé en standing ovation et nous avons hâte d’entendre ce qu’ils nous réservent pour la suite.

La plupart des Festivals Camac propose également un concert par un ensemble de jeunes harpistes de la région, et Pasadena n’a pas échappé à la règle. Nous tenons à remercier Elaine Litster et son Colors of Los Angeles Youth Harpist Ensemble, qui ont rejoint Janet Harbison pour un concert de clôture plein de gaieté. Janet Harbison, légende de la harpe irlandaise, est aussi une artiste qui a reçu des applaudissements nourris et a dédicacé des CD partout où elle allait, jusqu’à ce que l’on observe l’équipe Camac lui courir après en lui parlant de taxis et des embouteillages de Los Angeles…

Camac Festival, Pasadena

Pasadena 2016

Nous étions très heureux de pouvoir proposer à de jeunes harpistes l’opportunité de travailler avec elle, ce qui n’aurait pas été possible sans le travail de fond d’Elaine et de son équipe. Cela a impliqué beaucoup de répétitions, beaucoup d’arrangements et beaucoup d’organisation, et ce travail en amont compte parmi le plus important du festival. Nous aimerions aussi remercier chaleureusement notre partenaire Carolyn Sykes pour tout son travail. Lorsque nous nous rendons à l’étranger, une grande partie de l’organisation revient nécessairement à notre partenaire sur place et Carolyn a été fantastique et a travaillé avec passion, souci du détail et confiance en notre concept.

Où se déroulera le prochain Festival Camac ? Nous serons de retour en France l’année prochaine… et vous devrez surveiller le blog Camac pour être les premiers à connaître ce lieu pour l’instant tenu top secret. Et où autrement ? Et bien… encore un peu de patience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.