Le blog des Harpes Camac

Blog > Actualités > « Les Amuse-Bouches » : nouveau recueil de François Pernel

« Les Amuse-Bouches » : nouveau recueil de François Pernel

Les Amuse-Bouches - F. PernelNous avons mis en ligne un article sur le festival Harpes en Loire. Son organisateur, François Pernel, est un harpiste concertiste, compositeur, arrangeur, pédagogue. Il vient de publier « Les Amuse-Bouches », un recueil de 60 pièces qui permettent de débuter ou d’approfondir la harpe à leviers.

Amuse-bouches - F. PernelFrançois explique que c’est « un recueil que je travaille depuis deux ans (pour les premiers morceaux) : des pièces courtes, ludiques et originales (notamment avec des « leviers accidentels » pour habituer l’oreille à une harmonie enrichie dès les premières années) ». En effet, François poursuit avec ce recueil le travail débuté par « Autre Chose pour Harpe à Leviers » dans lequel il proposait un très grand nombre de morceaux en fonction des différents niveaux, ces pièces s’adressant principalement à des harpistes de 2e et 3e cycles. Dans « Les Amuses-Bouches », il va encore plus loin dans ce travail, puisqu’il associe chaque pièce à un travail technique et musical spécifique : par exemple, « Amuse-Bouche n°1 » permet d’aborder l’utilisation du 2 et la mesure à 4 temps, « La Marche des Titans » permet de travailler les notes répétées et le chant en dehors, etc. Ces partitions s’adressent plus particulièrement à des harpistes de 1er cycle.

François raconte dans sa préface que « suite à l’engouement suscité par mon précédent recueil « Autre Chose pour Harpe à Leviers », il m’a semblé judicieux de renouveler mon geste pour apporter une fois encore ma participation au répertoire de la harpe à leviers, contribuer à l’émancipation de cet instrument, le libérer de son assimilation systématique au répertoire dit « celtique » ainsi que de sa tutelle vis à vis de la harpe à pédales. Enfin j’ai souhaité continuer à définir cet instrument dans la singularité de son timbre et ses possibilités harmoniques (en utilisant les leviers dits « accidentels »). Ces pièces voyagent entre musique modale et musique tonale, entre consonance et dissonance, de sorte que l’oreille des élèves soit dès le début de l’apprentissage, en immersion dans un monde sonore élargi. Il y a déjà me semble-t-il, suffisamment de pièces en Do Majeur sur la planète ! »

Valeur ajoutée à ce travail pédagogique et musical, de magnifiques illustrations de Perrine Cierco qviennent agrémenter les partitions.

Ce recueil est bien entendu disponible dès à présent dans votre indispensable boutique en ligne Camac aux côtés du dernier album de François, Galexya !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.