Le blog des Harpes Camac

Blog > À la une > Fables électriques à L’Espace Camac de Paris

Fables électriques à L’Espace Camac de Paris

Fables électriques à l'Espace CamacSi vous vous intéressez à la harpe électrique, vous devez connaître le travail de Rafaelle Rinaudo et Aurélie Barbé. Elles font partie des musiciennes qui se sont totalement appropriées la harpe électrique, la DHC : entre leurs mains, la harpe électrique dévoile un spectre harmonique très vaste, et chemine entre mélodies expressives et motifs rythmiques.

Le 3 avril, nous les accueillerons sur la scène de L’Espace Camac pour présenter leurs « Fables électriques ». Le concert débutera à 17 heures, est gratuit et ouvert à tous. Aurélie et Rafaelle présenteront un set solo chacune, sur harpe à leviers électrique et machines électroniques, et finiront par une pièce en duo…

« En 2020, j’ai sorti mon 1er album, Terralone, il est le fruit de plusieurs années d’expérimentations et de recherches sonores avec la harpe électrique. J’ai aimé combiner dans cet album des sons de harpe, des sons électroniques venant de l’ordinateur, et j’ai collaboré avec Fabien Saussaye pour les batteries et programmations rythmiques, et un soupçon d’orgue et de Wurlitzer !

Aurelie BarbéAprès un album créé entièrement en studio, je suis maintenant à la recherche de la scène, du jeu vivant. J’ai eu le plaisir de faire des performances improvisées avec Nathalie Mura, pastelliste. Mes nouvelles compositions sont tournées vers une réalisation live, j’utilise pour cela un looper qui me permet d’enregistrer plusieurs pistes de sons de harpe, et une petite boite à rythme (Volca Drum) pour la touche électro. J’aime aussi explorer les sons larges et spacieux, j’aime particulière la pédale de reverb BlueSky de Strymon, qui donne à la harpe une ampleur incroyable…
J’aurai le plaisir de jouer 5 de mes compositions le 3 avril, donc une extraite de l’album Terralone : Chrysalide.
Je suis ravie de partager ce plateau avec Rafaelle Rinaudo, dont j’apprécie énormément le jeu, inventif et sensible ! »

– Aurélie Barbé

 

Rafaelle Rinaudo « Quant à moi, j’ai eu l’immense plaisir d’être invitée par Aurélie et les signes de l’arc sur cet atelier. Je joue de la harpe électrique dans des groupes de free jazz et d’improvisation générative, je suis lauréate de jazz migration et de la FACE foundation NYC et je travaille l’augmentation de la harpe et son intégration dans des styles de musiques à la frontière du jazz du rock du free du noise et de la composition électroacoustique.

Mon défi du moment est de jouer de la musique avec des sons issus exclusivement de la harpe électrique telle une femme-orchestre. C’est un défi à la fois ludique, amusant et difficile car faire sonner un pluck de harpe très fort nécessite la création de tout un dispositif sonore. Cette recherche me passionne. »

– Rafaelle Rinaudo

Cela vous intrigue ? Nous vous recommandons également…

Projet de vidéo d’Aurélie Barbé : les interviews électriques

« Je suis la très heureuse gagnante du Prix Tissier-Grandpierre 2021 et j’ai donc la chance d’être soutenue pour mon projet de vidéos sur la harpe électrique. Après les tutoriels bleus réalisés avec les Harpes Camac, je suis allée interviewer des harpistes électriques, pour découvrir comment chaque musicien s’est approprié l’instrument et les machines.
J’ai réalisé ma 1ère interview avec Hélène Breschand, elle nous montre ses modes de jeux, ses pédales d’effet et nous livre ses questionnements, c’est passionnant. La vidéo est disponible ici. 

Bientôt paraitra la 2ème interview, réalisée avec Rafaelle Rinaudo !
J’ai invité 2 autres artistes, dont je garde le secret pour l’instant …»

– Aurélie Barbé

Nout

« Le temps s’emballe, le trio aussi, et le rock progressif en pantalon de cuir est vite balayé par une vague punkisante hérissée à carreaux écossais.
Inutile de chercher plus loin d’autres inspirations : elles changent sans cesse et se carambolent, s’amalgament dans cette sauce qui se veut courte. Voire essentielle. » Franpi Barriaux, Citizen Jazz

Rafaelle Rinaudo est dans un nouveau groupe : Nout, avec flûte et batterie. Clips, dates de tournée et plus d’infos ici. Préparez-vous à être époustouflé !

***

Vous serez peut-être également intéressés de savoir que l’idée de ce concert est née du fait que le même jour, nous mettons à disposition l’espace pour un atelier spécial pour les lauréats du concours Collegium 21. Cet évènement pédagogique, dont l’association Les signes de l’arc est partenaire, met en valeur la harpe d’aujourd’hui en favorisant la rencontre entre les compositeurs, compositrices et les jeunes harpistes, grâce à des master class et un concours.

L’association Les signes de l’arc a choisi d’offrir aux lauréats de l’édition 2021 des prix originaux : un atelier de découverte des modes de jeux et un atelier de découverte de la harpe électrique. Bien que cet événement ne soit pas ouvert au public, le concours est une autre de nos fortes recommandations pour tous ceux qui s’intéressent au développement de la harpe contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.