Le blog des Harpes Camac

Blog > À la une > Aurélie Barbé : Terralone

Aurélie Barbé : Terralone

La nouvelle du jour, pour la boutique en ligne Camac (et vos plateformes numériques préférées) est le premier album solo d’Aurélie Barbé, Terralone. Ses morceaux vont de la pop et l’électro, à des atmosphères plus minimalistes agrémentées de délicates improvisations. Ses thèmes sont souvent d’actualité (« Resilience », « Notre-Dame »), et/ou d’une beauté fragile (« Arctic », « Chrysalide », ou « Zéphyr »). L’album est aussi une réflexion musicale sur l’interaction entre la nature et les êtres humains, magnifiquement exprimée par l’entrelacement des sons de harpe et de textures sonores électroniques. Un album entièrement produit par Aurélie Barbé et Fabien Saussaye, la harpe s’associe à la batterie, aux beats électroniques, à l’orgue et au Wurlitzer – dans un tour de force pour la harpe électrique.  

Aurélie Barbé : Terralone Attirée depuis longtemps par les musiques pulsées et les musiques contemporaines, Aurélie s’est tournée de manière évidente vers la harpe électrique, la DHC. Petit à petit, des machines ont rejoint son processus de création, d’abord un looper pour superposer différents motifs et développer l’improvisation, puis des pédales d’effet pour augmenter et diversifier les sonorités. Enfin, l’ordinateur et le logiciel Logic Pro X pour enregistrer la harpe, travailler sur les transformations du son, ajouter des textures électroniques et mettre en forme ses compositions. « J’aime particulièrement les effets de spatialisation de Reverb ou de Delay, qui ajoutent une dimension et prolongent les résonances naturelles de la harpe. J’aime aussi superposer toutes sortes de modes de jeux, des motifs rythmiques et mélodiques, les faire tourner et trouver le bon groove ! »

 

 

Aurélie est titulaire d’un DEA de musique contemporaine et de musicologie de la Sorbonne, et s’intéresse depuis longtemps aux nouvelles orientations de la harpe. Vous trouverez beaucoup d’inspiration en ligne : son trio électro pop-rock Avallon, son spectacle Harpogriffe avec Hélène Breschand, les 6 harpes, basse et percussions de Naccara, et bien plus encore, à la fois sur YouTube et SoundCloud. Elle est également co-auteur de l’incontournable ouvrage publié par Les Signes de l’arc, La harpe aux XXe et XXIe siècles (également disponible en anglais : Guide to the Contemporary Harp). 

Aurélie Barbé : Terralone « Je joue la musique que j’aime et que je ressens. Les possibilités de la harpe électrique sont infinies, ce qui me donne beaucoup de liberté pour composer ce qui me plaît. Plutôt cérébrale dans la vie de tous les jours, j’aime me laisser guider par le côté instinctif dans la création, une intuition à la fois sensuelle et spirituelle, je ressens les sons, les formes, les rythmes plutôt que de les construire intellectuellement. Bien sûr, ces intuitions musicales sont enrichies par ma formation classique, théorique et une expérience de musicienne sur scène. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *